Images et vidéos au service de l'enseignement des sciences de la nature

Un site destiné aux enseignants et aux élèves, pour observer, s’interroger, comprendre le fonctionnement de la nature et des êtres vivants, et tout simplement devenir curieux !

Bloc erratique glacier d'Argentière

Bloc erratique glacier d'Argentière - gryphea.org
Type : Photographie
Référence : FN 05009b
Auteur : Hervé Conge

Pour accéder à tous les contenus de gryphea.org, aux photos haute définition et aux vidéos intégrales, profitez de nos offres d'abonnement :

Légende :

 

À la différence d’un inlandsis, un glacier est un véritable fleuve de glace. Un glacier de montagne est alimenté par les précipitations neigeuses qui tombent tout au long de l’année au-dessus de la limite des neiges éternelles, à environ 3 000 mètres d’altitude dans nos régions. Hiver comme été, les masses de neige accrochées aux parois glissent et s’accumulent sur de grandes épaisseurs dans son bassin d’alimentation. Peu à peu, la neige se tasse et se transforme en glace compacte.

Bien que solide, la glace est un matériau plastique. Elle flue sous son propre poids, donnant naissance à la langue glaciaire qui s’écoule jusqu’à une altitude beaucoup plus basse. Plus la pente est forte et plus la langue glaciaire descend vite et bas, à condition cependant de disposer d’un bassin d’alimentation suffisamment important en altitude. La Mer de Glace, dans le massif du Mont-Blanc, avance ainsi à la vitesse moyenne de 1 centimètre à l’heure, soit environ une centaine de mètres par an.

Les glaciers « avancent » et « reculent » tout à la fois. Ils « avancent » car ce sont des fleuves de glace qui s’écoulent vers l’aval. Ils ne « reculent » pas au sens propre du terme. C’est la limite de leur front qui recule, car celui-ci fond plus vite que le glacier n’avance ! Puissants agents d’érosion et de transport, jadis beaucoup plus importants qu’aujourd’hui — à l’époque des grandes glaciations —, les glaciers ont laissé et laissent encore les marques caractéristiques de leur passage dans de nombreux paysages (morphologies glaciaires).



La suite du commentaire est réservée aux abonnés
Mots clés :
glacier d'argentièrephénomènesfleuve de glacealimentationfontebassin d’alimentationneigealtitudetassement de la neigeglacelangue glaciairecrevassesséracstorrent glaciairebédièrelangue terminalemoraineérosion glaciairemorphologie glaciairevallée en uagent d'érosionagent de transport