Images et vidéos au service de l'enseignement des sciences de la nature

Un site destiné aux enseignants et aux élèves, pour observer, s’interroger, comprendre le fonctionnement de la nature et des êtres vivants, et tout simplement devenir curieux !

Calcaire à entroques LPA x2

Calcaire à entroques LPA x2 - gryphea.org
Type : Photographie
Référence : F 0923b
Auteur : Hervé Conge

Pour accéder à tous les contenus de gryphea.org, aux photos haute définition et aux vidéos intégrales, profitez de nos offres d'abonnement :

Légende :


Les entroques sont des restes minéralisés de crinoïdes, provenant soit de la tige de fixation de l'animal ou d'articles constituant les bras articulés de ces animaux, essentiellement fossiles, mais existant toujours dans certains océans actuels.

Les crinoïdes sont des Echinodermes, au même titre que les étoiles de mer ou les oursins. Ce sont des animaux généralement sessiles (fixés), possédant un squelette calcaire articulé et une symétrie d'ordre 5, mais certains ont une vie libre. Leur apparence générale rappelle celle d'une fleur, d'où le terme de "Lys de mer" qui leur est attribué. Leur pédoncule de fixation au substrat est constitué d'éléments unitaires empilés, qualifiés d'entroques, ou encore d'encrines, qui se disloquent les uns des autres à la mort de l'animal, lors de la putréfaction des tissus vivants.

Leur forte minéralisation permet leur préservation dans les sédiments au cours des temps géologiques. Leur abondance est parfois remarquable, au point de constituer des calcaires à entroques, fréquents de Bourgogne, comme au niveau de la Roche de Solutré près de Macon. Leur morphologie est typique, pentagonale, en étoile, ou simplement circulaire, avec un canalicule central. Leur taille moyenne est de l'ordre du cm de diamètre pour quelques millimètres d'épaisseur. Leur présence dans une roche sédimentaire est instructive, tant au niveau paléogéographique que stratigraphique.

Le calcaire présenté, originaire de Lorraine, présente 3 entroques bien conservés, dont 2 en coupe transversale avec une symétrie radiaire d'ordre 5 et un canal central. On observe aussi des restes de coquilles de bivalves, ainsi que de nombreux grains de sables de taille submillimétrique. Ce calcaire s'est déposé dans une mer peu profonde et chaude. Il est daté du Bajocien (-170 millions d’années).



La suite du commentaire est réservée aux abonnés
Mots clés :
calcaire à entroquescalcairecalcareuxcalcitesparitemicritecarbonatecarbonate de calciumcaco3effervescenceacide chlorhydriquefossileéchinodermecrinoïdessquelette calcairesquelette articulésysmétrie d'ordre 5symétrie pentagonalesymétrie pentaradialepentagoneforme en étoilepédoncule de fixationtigeentroqueentroquesencrinesarticlescrinoïdelys de mermilieu marinanimaux filtreurspaléogéographieroche de solutréencrinus lilliformisforme sessilebenthosforme librepélagique