Images et vidéos au service de l'enseignement des sciences de la nature

Un site destiné aux enseignants et aux élèves, pour observer, s’interroger, comprendre le fonctionnement de la nature et des êtres vivants, et tout simplement devenir curieux !

Chaos de granite rose de Ploumanach (Côtes d'Armor)

Chaos de granite rose de Ploumanach (Côtes d'Armor) - gryphea.org
Type : Photographie
Référence : G 10813
Auteur : Hervé Conge

Pour accéder à tous les contenus de gryphea.org, aux photos haute définition et aux vidéos intégrales, profitez de nos offres d'abonnement :

Légende :

 

Légende provisoire en cours de finalisation

De nombreuses régions granitiques offrent des paysages caractéristiques de chaos constitués de gros blocs de granite empilés les uns sur les autres. Certains sont de véritables chefs-d’œuvre de la nature, en particulier ceux qui jalonnent le sentier des douaniers entre Perros-Guirec et Ploumanac’h, dans les Côtes-d’Armor. L’observation des fronts de taille des carrières, dans les régions de chaos, révèle l’origine de leur formation.

Un massif de granite est naturellement découpé par un réseau de fissures, les diaclases, distantes les unes des autres de quelques décimètres à quelques mètres. Les eaux de pluie et de ruissellement pénètrent, puis stagnent dans les fissures de la roche. Ces eaux légèrement acides vont lentement « attaquer » chimiquement le granite et provoquer son altération le long des fissures. Feldspaths et micas se transforment peu à peu en minéraux argileux. Les grains de quartz, quant à eux, sont quasiment inaltérables, mais, à la suite de l’altération des minéraux voisins, ils sont libérés de l’agrégat sous forme de grains de sable. 

Au fil du temps, le long des fissures des massifs granitiques enfouis dans le sous-sol, le granite sain se transforme en granite « pourri » qui perd de sa cohérence, devient friable et finit par prendre l’aspect d’un sable grossier mélangé d’argile : l’arène granitique. Progressivement, l’altération s'étend et les zones altérées des fissures s’élargissent, en même temps que les blocs se façonnent et s’arrondissent.

La mise à l’affleurement des blocs arrondis de granite nécessite ensuite une forte action de l’érosion qui déblaye les fissures encombrées de l’arène, individualise les boules et dégage le chaos granitique. À son tour, ce chaos évoluera et d’autres blocs en préparation dans le sous-sol constitueront le paysage de demain.

 



La suite du commentaire est réservée aux abonnés
Mots clés :
chaos de granitechaosmont lozèregranitegranite altéréaltérationaltéritearène granitiqueagent d’altérationeauarénisationfissuresdiaclasesaction de l’eaudissolutiongranite saingranite pourriboules de granitetransformation des minérauxdégradation des silicatesprocessus physique et chimiquedésagrégationperte de cohésionmica noirbiotitefeldpath plagioclaseorthosequartzargilearèneinfluence du climattempératureclimat tempéréclimat chaud et humideérosionlessivagetransport