Images et vidéos au service de l'enseignement des sciences de la nature

Un site destiné aux enseignants et aux élèves, pour observer, s’interroger, comprendre le fonctionnement de la nature et des êtres vivants, et tout simplement devenir curieux !

Abeille butinant une fleur de Cerisier

Abeille butinant une fleur de Cerisier - gryphea.org Télécharger la photo

Les photographies, infographies, vidéos, sons et textes publiés sur ce site ne sont pas totalement libres de droits. Vous pouvez les utiliser librement à titre personnel, dans la création de vos cours, compte-rendus, diaporamas, en respectant le watermark qui y est inclus. Le contrat d’utilisation ne vous autorise cependant pas à diffuser ces documents ailleurs que dans le cadre strict de votre enseignement, et en aucun cas sur les réseaux sociaux. Merci de votre compréhension.

Type : Photographie
Référence : GN 02276r
Auteur : Hervé CONGE

Pour accéder à tous les contenus de gryphea.org, aux photos haute définition et aux vidéos intégrales, profitez de nos offres d'abonnement :

Informations : Légende simplifiée / Légende détaillée

 

Chez les insectes, qu'ils soient larves ou adultes, les pièces buccales constituent un appareil buccal complexe, situé autour de l'orifice buccal (bouche). Ces appendices chitineux rigides présentent une haute spécialisation, qui varie selon les groupes (ordres), et sont destinés à des fonctions diverses, comme piquer, sucer, lécher, broyer, aspirer,... Leur morphologie et leur fonction sont intimement liées au régime alimentaire de l'insecte.

Chez les abeilles domestiques, l'appareil buccal des ouvrières est un dispositif qui s'ajuste à la récolte du nectar, liquide sucré et parfumé produit par certaines catégories de fleurs, mais aussi de l'eau et du miel, notamment en créant une structure en tube qui permet d'aspirer le liquide. Pour d'autre tâches, comme la récolte et la manipulation de matériaux (de construction, de la cire des rayons) ou le transport des larves dans la ruche, ce sont d'autres structures qui sont mises en oeuvre, notamment les mandibules.

L'ensemble des pièces buccales de l'abeille domestique sont caractéristiques d'un appareil buccal qualifié de "broyeur-lécheur"

 

La pollinisation correspond à une étape importante de la reproduction sexuée des plantes à fleurs (angiospermes et gymnospermes), celle du transport des grains de pollen émis par les organes reproducteurs mâles (étamines) sur l'organe reproducteur femelle (pistil). Les cellules sexuelles mâles, incluses dans les grains de pollen qui sont déposés sur le stigmate de la fleur, iront féconder le ou les ovules (cellules sexuelles femelles) contenus dans l'ovaire du pistil.

Chez la grande majorité des plantes à fleurs, la fécondation consécutive à la pollinisation est incontournable pour engendrer la formation des fruits et des graines. Elle s'effectue le plus souvent de façon croisée, autrement dit le pollen émis par les étamines d'une fleur donnée doit se déposer sur le stigmate d'une autre fleur de la même espèce. L'agent de transport du pollen peut être le vent (anémogamie), des animaux vecteurs, comme les insectes (entomogamie) ou certains oiseaux (zoogamie), parfois l'eau (hydrogamie).

Plus de 70 % des cultures (dont la grande majorité des arbres fruitiers, des légumes, des oléagineux et protéagineux) dépendent fortement ou totalement d'une pollinisation animale, notamment celle des insectes, les autres d'une pollinisation par le vent. Les insectes sociaux, comme les abeilles, sont des alliés indispensables à la production des fruits et légumes. Leur raréfaction suite à l'utilisation de pesticides mal adaptés ou à de maladies peut entraîner un déclin important de la production fruitière à l'échelle mondiale, et avoir des conséquences économiques dramatiques.

Thèmes associés : DEMONSTRATIONS
Mots clés :
fleurpétalesétaminespistilcerisecerisierabeillebutinerpollinisationreproduction des plantes à fleurspollenovulefécondationformation du fruitformation des grainesfruitgrainetransport du pollenentomogamie