Images et vidéos au service de l'enseignement des sciences de la nature

Un site destiné aux enseignants et aux élèves, pour observer, s’interroger, comprendre le fonctionnement de la nature et des êtres vivants, et tout simplement devenir curieux !

Champignons sur bois mort

Champignons sur bois mort - gryphea.org
Type : Photographie
Référence : L 16115
Auteur : Hervé Conge

Pour accéder à tous les contenus de gryphea.org, aux photos haute définition et aux vidéos intégrales, profitez de nos offres d'abonnement :

Légende :

 

Les champignons (mycètes, ou encore fungi pour les spécialistes) sont des organismes originaux, dont l'appareil végétatif est qualifié de thalle. Contrairement aux animaux et aux végétaux, on ne rencontre pas d’organes très différenciés chez les Champignons, dont le thalle est généralement constitué de filaments (qualifiés de mycélium), et plus rarement de cellules individualisées, comme c’est le cas chez les levures. Les champignons sont incapables de pratiquer la photosynthèse, contrairement aux végétaux, et sont donc hétérotrophes au carbone : pour se nourrir, ils ont besoin de matières organiques carbonées fabriquées par d'autres êtres vivants.

Le mycélium des champignons est un réseau de filaments généralement invisible à la surface du sol, se présentant sous la forme de fils blancs ou blanchâtres, très ramifiés, plus ou moins épais (les hyphes), et répandus sur de grandes surfaces, tant dans la partie superficielle du sol, la litière, que dans le bois mort jonchant celle-ci. Il constitue l'appareil végétatif des champignons.

Dans certaines conditions climatiques, et généralement à un moment particulier de l'année, le mycélium végétatif engendre un mycélium reproducteur qui se condense en un organe aérien, appelé sporophore : le "champignon à chapeau" que nous connaissons tous, mais il existe de nombreuses formes différentes pour cet organe, qui peut parfois avoir un aspect très original. Le sporophore a pour fonction de produire les éléments disséminateurs du champignon, éléments microscopiques qualifiées de spores, et de la maturation de celles-ci. Leur formation s'effectue à la suite d'une reproduction sexuée, dans un tissu particulier du sporophore : le tissu sporifère. Arrivées à maturité, les spores sont disséminées par les courants d'air et le vent, et se déposent un peu partout dans l'environnement. Si les conditions d'humidité et de température sont favorables, et si le milieu est suffisamment riche en nutriments, les spores germeront en donneront naissance à de nouveaux filaments mycéliens, qui coloniseront leur nouveau milieu de vie.



La suite du commentaire est réservée aux abonnés
Mots clés :
champignonchampignonshymeniummyceliumtissu sporifèrebasidelamellefungimycètemycètesthallehyphehypheshétérotrophemolécules organiquesmolécules carbonéeschampignons supérieursmycélium cloisonnéarticlecloisonchampignons inférieursmycélium non-cloisonnélevurelevuresmoisissuremoisissuresbasidiomycèteascomycètezygomycètegloméromycètechapeaucoupecarpophoresporessaprophyteabsorbotrophiecycle de la matière organiquecycle de la matière végétalecycle du carbonecycle de l’azotehumussol forestierlitièrebois mortdécompositionaction destructricedigestion externealimentation humainepainbièrevinfromagesantibiotiqueaction antibactérienne